Abbé Adolphe NIEF

Curé d'Andrésy de 1929 à 1956

Né le 21 juillet 1883 à Ville d'Avray, il fut ordonné prêtre le 2 juillet 1910 à la cathédrale de Versailles, nommé vicaire à Sannois et curé du Plessis-Bouchard en 1913. Dès le début de la première Guerre mondiale, il fut mobilisé au titre d'aumônier des armées. Victime des gaz, il reçut diverses citations pour son courage et son dévouement. Il fut nommé curé d'Andrésy en 1929 où il restera jusqu'à sa mort en 1956. Son installation officielle eut lieu le dimanche 27 octobre 1929. En 1935 il fêta son jubilé (25ème anniversaire de son ordination et de sa première messe). Au cours de sa longue carrière à Andrésy, il sut se faire apprécier non seulement par ses paroissiens mais par tous les habitants du village. Son amabilité naturelle et sa bonne humeur lui avaient acquis l'estime et la sympathie de tous. On pouvait le voir traverser Andrésy sur sa bicyclette-dame à cause de la soutane qu'il a portée durant toute son existence.

L'abbé Nief a été inhumé au cimetière d'Andrésy au pied de la croix mérovingienne. Le prix de la concession et les dépenses de l'inhumation ont été couvertes au moyen d'une souscription ouverte par le Conseil Paroissial.

Séance extraordinaire du 8 décembre 1956 : sépulture de l'abbé Nief, curé d'Andrésy.
Monsieur le Maire donne connaissance d'une lettre adressée aux membres de la Municipalité faisant part du décès de Monsieur l'abbé Nief, curé d'Andrésy, vice-doyen de Poissy et secrétaire de l'association des Anciens Combattants. Monsieur le Maire rappelle l'activité bienfaisante et sociale que l'abbé Nief a eue pendant 28 ans à Andrésy où il était estimé de tous ses concitoyens sans distinction politique ou religieuse.
A la demande du Conseil Paroissial et sur la proposition de MM Saigre et Dejardin, le Conseil Municipal décide d'offrir, à titre gratuit, une concession à perpétuité dans le cimetière d'Andrésy, au pied de la croix mérovingienne, pour l'inhumation de l'abbé Nief et éventuellement d'un autre curé d'Andrésy.
Il autorise le Conseil Paroissial à faire une souscription publique dans la commune pour la construction, dans cette concession, d'un caveau à deux cases. Séance ordinaire du 23 février 1957 : sépulture de l'abbé Nief. Le Maire rappelle que le Conseil Municipal avait décidé d'offrir à titre gratuit, une concession à perpétuité dans le cimetière d'Andrésy, pour l'inhumation de l'abbé Nief. A la suite de la souscription ouverte par le Conseil Paroissial, les fonds recueillis ont permis de couvrir tous les frais d'inhumation, y compris du prix de la concession, de sorte que la délibération du 8 décembre 1956 est sans objet.
Le Conseil en prend acte.

Baptême du fourgon de pompiers Laffly "Elisabeth" par l'abbé Nief en présence de Georges Wattiau, maire.

Retour