Une nouveauté dans l'éducation à Andrésy


   Journal de Poissy, le 10 août 1931

" La Chambre de Commerce de Paris qui, par les ateliers-écoles qu'elle a organisés a pris une place importante dans les questions d'orientation professionnelle et d'apprentissage, vient de parfaire son œuvre par la création d'un établissement nouveau qui complète heureusement ses précédentes initiatives.

Il s'agit d'un atelier-école de plein-air qui recevra des enfants malingres auxquels l'air de Paris n'est pas salutaire, à côté d'enfants bien portants dont les familles préfèrent le séjour à la campagne pendant la période de croissance.

A cet effet, la Chambre de commerce vient d'acquérir à Andrésy, à 100 mètres de la halte de Maurecourt, la propriété de la ferme Montfleury qui est admirablement située sur le plateau, en excellent air, avec une vue splendide, et dont l'étendue est de plus de deux hectares.

Les travaux d'aménagement vont être entrepris immédiatement et l'école ouvrira ses portes le 1er octobre prochain, d'une part aux pensionnaires qui lui viendront de Paris et, d'autre part, aux enfants des environs, qui, venant de l'école primaire, sont en âge de choisir et d'apprendre un métier.



Cet établissement nouveau, le premier du genre, est appelé à rendre les plus grands services. On sait les inquiétudes des parents au moment où les enfants quittant l'école primaire sont appelés à choisir leur voie. Suivant la méthode habituelle des ateliers-écoles, dans la propriété d'Andrésy, les enfants seront initiés à divers métiers, bois, fer, artisanat rural, jardinage, etc., par des praticiens qualifiés, en même temps qu'ils reçoivent un complément d'instruction générale qui fera suite à celle de l'école primaire et sera appliquée aux besoins des diverses professions.

Déjà, on peut se faire inscrire en s'adressant au siège de l'école, à Andrésy, ou à la Direction Générale des Ateliers-écoles, 2, place de la Bourse, à Paris 2e.

Comme, au début, le nombre des places sera limité, il est prudent que les inscriptions se fassent sans tarder. Sur demande écrite, une notice concernant l'école sera adressée aux familles."

Dans les années 1910, un certain Paul Duflos qui venait de la capitale occuper ses dimanches à la pêche au goujon dans la Seine, fit l'acquisition d'une maison sur le chemin de terre situé au dessus de la gare de Maurecourt. Ce quincailler,homme d'affaires qui possédait trois magasins à Paris, installa des ateliers de fabrication et d'emballage de petit outillage (équerre et limes). Il y fonda en 1929 une école de plein-air qu'il vendit en 1931 à La Chambre de commmerce de Paris.
Cette école fut dirigée de 1947 à 1968 par Maxime Traverse, dont la personnalité marqua fortement la vie dans l'école. Il fut également maire-adjoint d'Andrésy et aujourd'hui une rue de notre ville porte son nom.

Cette école a encore fonctionné longtemps sous le nom de Centre de Formation Industrielle (C.F.I.) de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris. 25 avenue des Robaresses et a formé près de 500 élèves dans les secteurs suivants :
- Maintenance des véhicules
- Transports
- Electronique, Génie climatique
- Acoustique architecturale, section bâtiment.

Aujourd'hui le terrain a été vendu et le centre de formation laissera place à un ensemble immobilier.

retour