L'Andrésien René Ravault
RAVO

Il propose un langage graphique international, clair et instantanément compréhensible par tous, privilégiant l'expression symbolique à la représentation fidèle de l'objet lui-même. Il s agit d une publicité tonique et bon enfant qui reste relativement littérale quant à son style. 
Obligé de gagner sa vie après la mort prématurée de son père, il abandonna ses études de dessin et débuta dans la mécanique automobile. Au régiment il fut mis en contact avec des publicitaires, leur proposa des maquettes sur des sujets industriels : ses connaissances mécaniques firent merveille.

Il commence a travailler en 1920 pour l'agence de Puybelle (les publicités dans le journal L' illustration), puis à partir de 1924, pour l'agence Avenir-Publicité (affiches du Bazar de l 'Hôtel de Ville, des salons de la TSF, de l'aviation...)
Au cours de sa carrière, il a travaillé pour le Parisien Libéré, pour Havas, pour Gaumont cinéma (affiches de films : Monsieur Vincent, avec Pierre Fresnay), pour Radiola pendant plus de vingt ans. Il s'est occupé de toute la gamme de produits électro-ménagers aussi bien pour les affiches que pour les annonces presse ou radio, pour le ministères des finances (affiche de l'emprunt 5% Ramadier), pour la Régie des Tabacs (Gitanes), la Loterie Nationale, Velosolex, Jaz et bien d'autres commanditaires.
<< un buvard


.

En 1984 il réalisa la couverture du guide municipal d'Andrésy.

Depuis que l'affiche dessinée a été abandonnée au profit de la photographie, Monsieur René Ravault profite de sa retraite à Andrésy, où il décéda en 1998.

Retour